Inscription
téléphone

Information et inscription

450.224.5345 

Places limitées

linkedin

Le Blogue Soft Skills et Techniques comprend divers articles portant sur les compétences techniques
(hard skills) et, plus particulièrement, sur les compétences comportementales propulsées par le savoir-être
(soft skills ou compétences douces).

sollicit.com propose des formations triées sur le volet à l’intention des nouveaux leaders.

MANAGEMENT ET LEADERSHIP (3/3)

7 septembre 2021
Publié par : Patrick Dufault, CRHA
Formateur agréé (CPMT/Emploi Québec), Coach certifié Agile SHIFT


Leadership authentique : Entre doute et espoir

« By many a trail and manner I came to my truth [ … ] and I never liked asking the way – I preferred to question and tried the ways myself. « This – it turns out – is my way – where is yours? » That is how I answered those who asked me ‘ the way’. The way after all – it does not exist. »

— (Nietzsche, 1883)

Cette citation de Nietzsche est encore d’actualité, malgré un siècle passé. On peut dire que depuis toujours les gens ont voulu trouver “La façon” de réussir. Et la réponse du philosophe ressemble à celle de certains grands entrepreneurs. La réponse unique n’existe pas. Ils ont fait plusieurs essais et erreurs et puis hop! Voilà que la réussite se pointe. Seul point commun, ils ont tous suivi la petite part d’eux-mêmes qui leur faisait croire que c’était possible. C’est par cette écoute de soi que j’avance qu’ils ont été authentiques dans leur parcours.

Que peut bien vouloir dire être authentique au travail de nos jours ? D’autant plus que pour les leaders… dans cet environnement compétitif… réussir est le nirvana. Et dans cette quête de succès, puisque nous y sommes tous un peu confrontés, vous est-il déjà arrivé de douter vous aussi ?

Nous mélangeons encore trop souvent les mots suivants : héros, réussite, leader et perfection alors que nous réussissons tous quelque chose, à des niveaux différents, tous les jours que nous sommes en vie. C’est le rythme accéléré et les attentes toujours croissantes qui nous font parfois oublier que nous avons de la valeur, des valeurs, des talents et des succès (petits et grands). Nous oublions aussi que ceux qui réussissent plus que nous ne sont pas parfaits non plus. Nous réussissons lorsque nous organisons nos forces et nos valeurs selon les contextes et les choix que nous faisons.

Sur le plan du travail, de plus en plus de gestionnaires ont choisi de devenir des leaders authentiques et non plus des héros qui sauveront l’entreprise à eux seuls. Pour faire ce cheminement et franchir l’illusion de l’héroïsme, il y a l’étape de se reconnecter à soi. Reprendre contact avec son intention et ses besoins, ses forces et ses limites. Ce processus permet d’éclairer le vrai potentiel de soi et l’espace disponible pour les autres à nous aider à réussir. Un leader est reconnu comme tel parce qu’il a des supporters qui ont trouvé leurs élans à la suite des actions faites par ce premier.

Travailler sur les valeurs éthique et morale : être soi avec et pour les autres.

Je vois souvent des gens qui confondent les termes suivants : rôle, responsabilité, titre, statut et personnalité. Comprendre son rôle et ses responsabilités avec un peu de recul permet de ne pas se confondre soi-même, et du coup les autres, avec nos titres et statuts. Les études en neurosciences démontrent que la méditation aide à clarifier cette confusion aliénante entre soi et rôle. Avoir un mentor ou un coach aide aussi à faire du sens à propos de nos diverses sphères de vie. Le leader authentique est celui qui se connaît personnellement et qui s’intéresse aussi aux autres personnes collègues pour réussir. Tout en acceptant et en assumant le rôle formel, le leader authentique dépasse ce rôle pour reconnecter avec son humilité et les besoins humains de ses collaborateurs.

Mais qu’est-ce donc que le leadership authentique ?

C’est une approche humaniste empreinte de psychologie positive, qui a été popularisée par le livre de Bill George, un ancien dirigeant de multinationale qui enseigne aujourd’hui à la prestigieuse Université Harvard.

Le leadership authentique s’appuie sur 4 dimensions :

1. La conscience de soi, ou comment comprendre sa propre manière de voir le monde et comment cette perception de soi-même influence la perception de ses propres forces et faiblesses
2. Un traitement équilibré de l’information, soit l’analyse objective et moins biaisée de l’information pertinente dans la prise de décision
3. Une authenticité relationnelle, aussi appelée « transparence », oser l’ouverture dans le partage d’information et exposer ses pensées et positions
4. Des comportements authentiques, ou « perspectives morales », soit d’une part, l’ajustement entre ses propres valeurs et les besoins de l’environnement et, d’autre part, la cohérence entre ses valeurs et ses comportements

Le leader authentique s’attarde premièrement aux possibilités qui habitent en lui et dans les autres afin de faire face à la situation le plus positivement possible. Il décide de miser sur la confiance dans les relations pour réussir plutôt que sur le négatif, la peur et le contrôle qui limitent le potentiel de soi.

J’ai quelques modèles de leader en entreprise que je connais et qui m’inspirent pour cet article que je vous partage. Il y a d’abord Lisa et puis Simon. Lisa est propriétaire d’une entreprise de textile. Elle et son équipe de direction ont décidé de travailler hors des sentiers battus. Fini les statuts et les titres… Pourquoi ? Parce qu’elle était fatiguée de prendre à elle seule la charge de toutes les grandes décisions de l’entreprise. En travaillant en équipe et à partir des champs d’intérêt de chacun, elle et l’équipe ont réalisé que c’était plus facile et motivant de travailler ainsi. Mais pour y arriver, elle a décidé de suivre son intuition et d’avancer, lentement mais sûrement, vers ce qu’elle percevait comme étant un meilleur modèle de gestion. Et ce, même si peu d’entreprises pouvaient l’inspirer.

Simon est cofondateur d’une entreprise technologique en croissance. Il a décidé de ne pas embarquer dans le stéréotype du chef qui réussit seul. Il a choisi de rester à proximité de ses collègues. (Bureau de même standard que les autres, s’habille comme les autres et parle avec tout le monde dans son entreprise). Il reconnaît que le succès vient avec les efforts de son équipe.

Accepter le doute et les cheminements sinueux.

Dans les deux cas, Lisa et Simon ont connu des doutes quant à leur choix de gestion. Mais ils ont choisi de suivre leur voie et non ce que le modèle habituel prescrit. Le trait des leaders authentiques n’est pas tant d’oser aller à contre-courant. Mais plutôt celui d’accepter de vivre avec ses doutes qui bourdonnent au cours de l’action. Assumer que le doute fasse partie de la prise de décision est le propre de faire des choix. Si le leader décide une action entre deux choix, c’est que ces choix ont du potentiel. Et la difficulté de choisir est liée à l’obligation de laisser aller l’autre option pour se consacrer à l’option choisie.

Rester présent dans le mouvement et l’ambiguïté.

Lisa et Simon, ayant fait leur choix d’agir de manière particulière, sont conscients de laisser aller le modèle habituel. Les doutes, les essais-erreurs créent un mouvement qui oscille entre avancée et recul. Mais le leader authentique qui est à l’écoute de ses forces et faiblesses sait lorsqu’il doit persévérer, demander du support ou bien quitter. Lisa a choisi de se retirer de son entreprise pendant trois mois afin de prendre du recul et laisser la liberté nécessaire à son équipe pour prendre son envol.

Trouver son nord et suivre sa voie.

Notre époque possède son lot de défis : le réchauffement de la planète, la dette écologique, la malnutrition chez les enfants et les échecs du système sur tant de plans. Le côté positif, c’est qu’un grand nombre d’entre nous éprouvent un sentiment d’urgence. Une urgence qui vient à bout de notre confort. Une urgence qui fait appel à toutes nos compétences et habiletés, de même qu’à notre authenticité pour faire différent et mieux à notre portée. Des leaders comme Lisa et Simon ont trouvé leur cause pour se mobiliser. Lisa veut offrir le meilleur contexte pour faire émerger le talent et la collaboration dans son entreprise. Simon veut faire du Québec, le meilleur endroit où travailler dans le monde. À commencer par son entreprise. Dans les deux cas, le travail doit s’allier aux valeurs des gens pour les rendre heureux de venir se rencontrer et produire ensemble.

Et vous ? Quelles sont vos valeurs au travail que vous êtes prêt à mettre à contribution au quotidien ?

Pistes et références :
http://www.portailrh.org/expert/ficheSA.aspx?f=94965
http://plus.lapresse.ca/screens/b4fecb76-68a2-4b25-b761-75800873b315%7C_0.html
https://www.monde-economique.ch/fr/posts/view/le-leadership-authentique-une-nouvelle-recette-de-cuisine


Formateur agréé et coach :

Patrick Dufault, CRHA

  • Il détient une Maîtrise en communication organisationnelle
  • Patrick s’est aussi formé au Leadership Embodiment International
  • Il est certifié coach AgileShift et également certifié chargé de projet Prince2
  • Patrick est formateur agréé (Agrément no. 0059588 – KI-AI! Conseils RH Inc. – CPMT/Emploi-Québec)
  • Depuis l’an 2000, Patrick accompagne des professionnels dans l’atteinte de leurs objectifs
  • Il est formateur et coach en leadership et stratégie d’engagement
  • Patrick est aussi rédacteur en chef de la revue RH (Ordre des CRHA)
  • Il est entrepreneur-fondateur de KI-AI! Conseils RH Inc. depuis 2015